fbpx

4 conseils pour choisir ses enseignements de spécialité

Choix des enseignements de spécialité

Votre enfant est en seconde et doit choisir ses enseignements de spécialité pour son entrée en classe de première. Un choix à faire parmi 12 spécialités, un vrai casse-tête ! Rassurez-vous, nous allons vous aider à y voir plus clair.

Un petit point rapide sur les spécialités

En plus du tronc commun qui est constitué des matières suivantes :

  • Français
  • Histoire-géographie
  • EMC (enseignement moral et civique)
  • LV1 et LV2 (langue vivante 1 et 2)
  • EPS (éducation physique et sportive)
  • Humanités numériques et scientifiques
  • Philosophie (en classe de terminale)

Il va devoir choisir 3 spécialités en classe de première et en garder 2 en classe de terminale.

  • En Première : 4h par spécialité x 3
  • En Terminale : 6h par spécialité x 2

Les 12 spécialités sont les suivantes :

  • Histoire géographie, géopolitique et sciences politiques
  • Arts (cinéma, histoire des arts, théâtre, Musique, Art du cirque, Danse et arts plastiques
  • Écologie, agronomie et territoires (lycée agricole)
  • SVT (sciences de la vie et de la terre)
  • Numérique et sciences informatiques
  • Littérature, langue et cultures de l’antiquité
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Sciences économiques et sociales
  • Langues, littératures et cultures étrangères
  • Sciences de l’ingénieur
  • Physique chimie
  • Mathématiques

Il faut savoir que seulement 7 enseignements de spécialité sont proposés dans la plupart des lycées proposant aujourd’hui les 3 filières L, ES et S :

  • Histoire géographie, géopolitique et sciences politiques
  • SVT (sciences de la vie et de la terre)
  • Humanités, littérature et philosophie
  • Sciences économiques et sociales
  • Langues, littératures et cultures étrangères
  • Physique chimie
  • Mathématiques

Les 5 autres sont proposés ou non suivant le lycée en fonction d’une carte académique :

  • Arts (cinéma, histoire des arts, théâtre, Musique, Art du cirque, Danse et arts plastiques
  • Écologie, agronomie et territoires (lycée agricole)
  • Numérique et sciences informatiques
  • Littérature, langue et cultures de l’antiquité
  • Sciences de l’ingénieur

Si le lycée que votre enfant a choisi ne propose pas une des spécialités qu’il souhaite suivre, il sera possible de la suivre avec le CNED.

Conseil N° 1 : ne pas copier les autres

La pire erreur est de choisir ses enseignements de spécialité en fonction de ce que choisissent les copains et les copines. Chacun est différent et doit élaborer son parcours scolaire en fonction de ses talents et ses envies. Il est parfois difficile de se projeter et de savoir ce que l’on veut faire comme métier. Le choix des enseignements de spécialité aura un impact certain sur son parcours post bac. Un conseiller d’orientation peut l’accompagner afin de l’aider à construire son projet scolaire et professionnel et définir avec lui les enseignements les plus adaptés à son projet.

Conseil N° 2 : se faire plaisir

Il est vrai que les enseignements de spécialités vont en partie définir son parcours dans l’enseignement supérieur. Il faut savoir que les 2 enseignements de spécialité que votre enfant gardera en terminale auront un poids important dans son dossier scolaire et par ricochet, sur ses dossiers de candidatures via Parcoursup. Il peut néanmoins se faire plaisir sur le troisième enseignement de spécialité qu’il ne suivra que jusqu’à la fin de la classe de première pour élargir ses connaissances.

Conseil N° 3 : se renseigner sur les écoles post bac dès maintenant

En effet, plus vite votre enfant aura défini précisément son projet professionnel, plus vite il pourra commencer à se renseigner sur les formations et écoles de l’enseignement supérieur qui lui correspondent. Chaque école aura ses exigences en matière de recrutement et il est intéressant de savoir quels sont les enseignements de spécialité qu’il faut suivre pour avoir une meilleure chance que son dossier soit retenu. Il serait dommage de faire un choix non réfléchi qu’il empêcherait ensuite d’intégrer l’école de ses rêves.

Conseil N° 4 : ne plus réfléchir S, ES et L

Il faut profiter de cette réforme pour concevoir un parcours qui lui est propre, qui lui permettra de s’accomplir, de faire ce qu’il aime et d’exercer le métier qu’il souhaite. Certaines écoles de l’enseignement supérieur demandent par exemple à la fois des compétences et connaissances scientifiques et littéraires. Ne le privez pas de pouvoir, par exemple, être un matheux avec un niveau excellent en langues. Il aura la possibilité de mixer les matières alors qu’il ne s’en prive pas.

Afin de faire le bon choix et de définir son projet professionnel, je peux l’accompagner, par le biais d’un coaching sur-mesure pour lui permettre de cibler les formations et métiers qui lui correspondent le mieux. 

DÉCOUVREZ LES BILANS D’ORIENTATION CHEZ EXPERTAM

[Total : 3   Moyenne : 5/5]