fbpx

4 raisons d’un échec scolaire au collège

échec scolaire

La baisse des résultats d’un élève ne peut pas être une fatalité. Il faut comprendre d’où vient ce relâchement. Voici 4 raisons qui peuvent amener votre enfant à un échec scolaire.

1 – Le manque de motivation

Il est parfois difficile à cet âge de trouver un sens à ce que l’on fait. Le projet professionnel reste flou et il est difficile de trouver de l’intérêt pour les études. Le manque de motivation à l’école peut aussi être le signe d’un manque de confiance en soi, d’une peur de décevoir son entourage aux attentes trop ambitieuses. En se mettant hors compétition, le jeune maîtrise la situation et ne vit plus dans la crainte d’un échec. Il laisse aussi penser qu’en travaillant, il réussirait probablement.

2 – Le manque de méthode

Certains élèves sont complètement submergés par l’ampleur du travail à fournir par manque d’organisation. Cela a de fâcheuses répercussions sur leur réussite scolaire puisqu’ils ne rendent pas leurs travaux ou les font en retard. Il faut donc leur apprendre à gérer leur temps et à s’organiser dans la répartition de leur travail.

La gestion du matériel est aussi parfois difficile. La répétition des oublis de matériel, des livres, les feuilles en désordre dans le classeur ou même parfois volantes dans le cartable influent inévitablement sur la qualité du travail de l’élève. Il mettra du temps à trouver, s’il le trouve, le document dont il a besoin. Les leçons ne sont donc pas apprises et les exercices ne sont pas faits …

3 – Manque de concentration

Il faut savoir qu’une écoute active en cours permet de retenir au moins 50% de la leçon. Le reste étant acquis lors des devoirs à la maison. Un manque de concentration peut alors avoir une sérieuse répercussion sur les résultats de votre enfant. Non seulement, il n’aura pratiquement rien retenu du cours mais il lui sera plus difficile de l’apprendre à la maison et y passera donc beaucoup plus de temps. Il faut alors déterminer ce qui l’empêche d’être attentif car ses résultats ne pourront augmenter que s’il arrive à se concentrer.

La capacité de concentration d’un élève peut être altérée par un état d’anxiété. Les jeunes peuvent être confrontés à des situations inconfortables au sein de l’école ou à la maison. Une mauvaise entente avec les camarades de classe, sa difficulté à s’intégrer dans un groupe ou encore victime de harcèlement sont des situations qui peuvent générer de l’anxiété. D’autre part, des conflits familiaux, le divorce des parents, la maladie ou le décès d’un proche peuvent profondément affecter votre enfant et l’empêcher de se concentrer correctement en cours.

Enfin, à cet âge, ils sont en pleine transformation physique et ont parfois du mal à s’accepter. Et plus communément, une inquiétude normale d’un jeune au sujet de son apparence car il faut avoir le « bon look ». Toutes ces situations peuvent générer un sentiment d’inquiétude altèrant la capacité de votre enfant à se concentrer en cours et qui auront sans aucun doute des répercussions sur ses résultats scolaires.

4 – Les troubles d’apprentissage

Contrairement aux difficultés d’apprentissage qui sont des obstacles temporaires à l’apprentissage et qui sont en lien avec ce que la personne peut vivre (des conditions socioaffectives difficiles, un deuil,…). Les troubles d’apprentissage sont persistants et permanents et ne sont pas liés à des facteurs socioaffectifs. Ils peuvent découler de un ou plusieurs troubles ou syndromes d’origine neuropsychologique suivants :

  • dyslexie
  • dysorthographie
  • dysphasie
  • dyspraxie
  • déficit d’attention (avec ou sans hyperactivité)
  • dyscalculie
  • troubles de la mémoire
  • syndrome dysexécutif
  • syndrome des dysfonctions non verbales
  • Asperger
  • Autisme
  • syndrome de la Tourette
  • syndrome chromosomal

Une évaluation neuropsychologique permettra de poser un diagnostic qui précise le trouble d’apprentissage. Cela permettra à l’individu et à son entourage de mieux comprendre la nature de ses difficultés et d’identifier l’environnement qui est le plus propice à l’épanouissement de l’individu. En d’autres termes d’orienter l’approche pédagogique aux besoins de l’individu afin d’éviter un échec scolaire ou même un décrochage.

Il peut donc y avoir de multiples raisons à l’échec scolaire de votre enfant. Il convient d’identifier la cause le plus rapidement possible pour éviter un décrochage scolaire. Vous le savez aussi bien que moi, les adolescents n’écoutent pas toujours leurs parents et le dialogue peut parfois être difficile. Il peut donc être intéressant de faire appel à quelqu’un de neutre pour identifier ses difficultés et l’accompagner à la réussite.

DÉCOUVREZ LE PASS MÉTHODOLOGIE CHEZ EXPERTAM

[Total : 3   Moyenne : 5/5]